Jarraitu gaitzazu

Síguenos en 

Suivez-nous

  • Instagram Basque Country Federazioa
  • Facebook Basque Country Federazioa
  • YouTube Basque Country Federazioa
  • Maps Basque Country Federazioa
© 2020     Euskal Herriko  K-1  Federazioa  K1 |  Federación País Vasco | Basque Country        info@k1basquecountry.com

RÉGLEMENT K-1

Réglementation internationale amateur

Le K-1 est exécuté dans un ring à une distance de 3 rounds de 2 minutes chacun.

POIDS

CATÉGORIES

MASCULINES

COQ LÉGER               -  51 kg

COQ                             -  54 kg

PLUME                        -  57 kg

LÉGER                          - 60 kg

LÉGER WELTER     - 63,5 kg

WELTER                       - 67 kg

LÉGER MOYEN          - 71 kg

MOYEN                        - 75 kg

LÉGER LOURD           - 81 kg

CROISIÈRE                  - 86 kg

LOURD                          - 91 kg

SUPER LOURD           + 91 kg

POIDS

CATÉGORIES

FEMINIMES

 

 

COQ                             -  48 kg

PLUME                        -  52 kg

LÉGER                         -  56 kg

MOYEN                        -  60 kg

LÉGER LOURD          -  65 kg

LOURD                        -  70 kg 

SUPER LOURD         +  70 kg

ARBITRES

L'arbitre central, les juges et le chronométreur porteront des pantalons noirs, des polos EHK-1 et des chaussures de sport noires, tous propres et en bon état.

Ils ne porteront pas de boucles d'oreilles, de montres ou de lunettes.

L'arbitre central ne peut pas utiliser de lunettes pendant le développement de son travail. L'utilisation de lentilles de contact est autorisée.

Vous devrez également porter des gants de latex.

L’ÉQUIPEMENT DES COMPÉTITEURS

​- Aucun casque ne sera porté lors des combats.

- Le casque de protection sera ouvert, sans pommettes et avec une protection supérieure de la tête, et ne sera utilisé que dans les tournois et dans la catégorie junior.

- T-shirt à manches courtes avec la couleur du coin seulement dans le championnat du Pays Basque.

- Protège dent (n'importe quelle couleur).

- Coquille.

- Pour les compétitrices, l'utilisation de la protection de la poitrine est obligatoire.

- Gants de 12 onces avec poignée velcro.

- Type chaussette à attelle de tibia.

- Shorts.

- Bandage avec un bandage de gaze, mesurant 250 cm de long sur 5 cm de large, ou des bandages d'entraînement normaux.

- Les chevillères ou les bandages légers pour les pieds sont autorisés.

- De la vaseline peut être utilisée sur le visage ou le corps. Les huiles ne sont pas autorisées.

TECHNIQUES AUTORISEES

​​Les techniques de main valides seront

tous les coups de boxe et le spining back fist.

 

​​Les techniques de jambes valides seront: 

- Coup de pied avant.

- Coup de pied circulaire avec possibilité de frapper avec le tibia.  

- Coup de pied de côté.

- Coup de pied au crochet (talon ou semelle collée).

- Coup de pied de croissance.

- Coup de hache (talon ou semelle autorisée). 

- Coup de pied sautant.

- Coup de pied de pirouette avec talon au corps.

- Coup de pied de rotation avec talon sur les côtés des jambes, au-dessus du genou et en dessous de la hanche.

- Balayage au niveau du sol, pas au-dessus de la cheville, ni l'une ni l'autre jambe.

- Coup de pied bas aux jambes, à l'intérieur et à l'extérieur, avec le tibia sur toute la jambe, y compris les côtés des genoux et sous la hanche.

- Coup de pied bas sur le devant de la jambe supérieure, au-dessus du genou et en dessous de la hanche, et sur le coup de pied bas en déplacement avec la possibilité de frapper les deux jambes.

- Low kick à l'arrière des jambes, au-dessus du genou.

 

- Technique du genou à la fois au corps et à la tête. Les épaules ou le cou peuvent être saisis avec les deux mains pour frapper immédiatement avec le genou. Avec cette action, vous ne pourrez frapper qu'un seul genou, sans tenir les mains, vous pourrez frapper autant de genoux que vous le souhaitez.

La prise doit être suivie d'un genou, et la prise ne doit pas être inactive. 

 

- En raison des caractéristiques du K-1, il n'y aura pas de compteur de coups de pied, mais il doit y avoir un équilibre entre les techniques de la main et de la jambe.

RESULTATS

VICTOIRES PAR POINTS

A la fin d'un combat, le compétiteur qui a obtenu le score le plus élevé par la majorité des juges sera déclaré vainqueur.

Si les deux combattants sont blessés simultanément ou dans un état de knockout, et que le combat ne peut pas continuer, les juges marqueront les points marqués jusqu'à présent, et le compétiteur avec le plus grand nombre de points sera déclaré vainqueur.

VICTOIRE PAR ABANDON

Si un compétiteur quitte volontairement le combat pour cause de blessure ou autre raison, ou refuse de continuer le combat après la pause minute entre les tours, son adversaire sera déclaré vainqueur.

VICTOIRES PAR ARRET

Par ordre de l'arbitre central

 

RSC: Referee stopped contest

Lorsque, de l'avis de l'arbitre central, l'un des compétiteurs n'est pas en mesure de continuer à concourir.

C'est quand vous vous considérez comme un technicien de TKO, KO.

 

RSC-H: Referee stopped contest head

Lorsque, de l'avis de l'arbitre du centre, l'un des compétiteurs n'est pas en mesure de continuer à concourir en raison de coups violents à la tête.

VICTORIE PAR SUPÉRIORITÉ OU

Si un compétiteur est puni de façon excessive par son adversaire, l'Arbitre peut arrêter le combat et donner le vainqueur au compétiteur clairement supérieur. 

C'est ici que la victoire est donnée par la supériorité ou par le KO technique.

Sur la carte de pointage où il est écrit "Gagnant par", vous marquerez avec un X "RSC".

VICTORIES BLESSURES

Dans le cas où un compétiteur refuse de se battre en raison d'une blessure présumée, l'arbitre central arrêtera le combat et ouvrira un compte de protection des compétiteurs avec la blessure présumée. 

 

Il effectuera le compte de protection jusqu'à 8, puis appellera le médecin pour superviser la blessure et déterminer si le compétiteur peut continuer le combat. 

 

- Si vous pouviez continuer, le combat se poursuivrait normalement. 

- Si vous ne pouvez pas continuer, le combat est terminé.

- Le médecin ne peut en aucun cas arrêter ou arrêter un combat.

- C'est l'arbitre central qui, conseillé par la décision médicale, arrête le combat. 

- Aucun entraîneur ou entraîneur adjoint ne sera admis sur le ring lorsque le médecin est sur le ring.

VICTORIE PAR DISQUALIFICATION

Si un compétiteur est disqualifié par l'arbitre central pour mauvaise conduite, accumulation de points négatifs ou pour toute infraction au règlement, l'adversaire sera déclaré vainqueur. 

VICTORIE PAR DÉFAUT (WO /  WALK OVER)

Lorsqu'un compétiteur est présent sur le ring et prêt à concourir, et que son adversaire n'apparaît pas dans les deux minutes après avoir été appelé plusieurs fois par le système de sonorisation, le gong retentira et l'arbitre déclarera que le compétiteur présent est le gagnant. 

VICTORIE POUR LES COMPTES DE PROTECTION

La règle des 3 comptes de protection est valable.

Cela signifie que le combat sera arrêté si un compétiteur a reçu 3 points de protection dans le même round ou dans le total du combat.

L'arbitre du dernier compte à rebours du dernier compte à rebours (10), même si le compétiteur s'est levé.

Les comptes de protection compteront jusqu'à 8. 

Si le compétiteur ne peut pas continuer jusqu'au compte de 8, le compte sera terminé jusqu'à 10.

Il faut se rappeler qu'un compétiteur qui lance volontairement le buccal au sol pour arrêter le combat, l'arbitre central doit faire compter la protection à ce moment-là, car c'est un moyen d'éviter le combat. 

 

Si le compétiteur lance intentionnellement le protège-dents une deuxième fois, il recevra un premier avertissement officiel. Si je n'en avais aucun, ce qui est le premier, ne causerait pas de points de pénalité. Par contre, s'il s'agit du deuxième ou du troisième, vous serez pénalisé par soustraction de points. Et si j'étais le quatrième, je serais disqualifié. 

 

Le lancement par un entraîneur, ou un entraîneur adjoint, d'une serviette ou d'un autre objet n'arrêtera pas un compte de protection initié par l'arbitre central.

A. Coups a la tête. 

Lorsqu'un Arbitre arrête un combat en raison de coups violents à la tête, l'Arbitre demandera aux Juges de noter dans la section des observations que le combat a été arrêté à la suite de coups violents à la tête.

 

Lorsqu'un compétiteur perd par KO ou KOT en raison des faits ci-dessus, le compétiteur ne sera pas autorisé à participer à des compétitions ou à des entraînements de combat dans un centre sportif pendant au moins 30 jours à compter du combat au cours duquel il a été mis KO ou KOT.

B. Deux K.O (Knock Outs) o (Knock Outs Technique) KOT. 

Dans le cas où un compétiteur a été assommé après avoir reçu un ou plusieurs coups à la tête pendant un combat, ou dans le cas où l'arbitre a arrêté le combat, parce que le compétiteur a reçu des coups très durs à la tête, ce qui l'a laissé sans défense ou incapable de continuer à deux reprises pendant une période de trois mois, le compétiteur ne sera pas autorisé à participer à des compétitions ou à s'entraîner dans un centre sportif, pendant au moins trois mois à partir du deuxième knockout (Knock Outs) ou KOT (Technical Knock Outs. 

 

C. Trois K.O (Knock Outs) o (Knock Outs Technique) KOT. 

Dans le cas où un compétiteur a été assommé après avoir reçu un ou plusieurs coups à la tête pendant un combat, ou dans le cas où l'Arbitre a arrêté le combat parce que le compétiteur a reçu des coups très durs à la tête qui l'ont laissé sans défense ou incapable de continuer à trois reprises pendant une période de douze mois, le compétiteur ne sera pas autorisé à participer à des compétitions ou à s'entraîner dans un centre sportif pendant au moins un an à partir du troisième (Knock Outs) ou (Knock Outs Technique) KOT. 

 

Chaque knockout subi à la suite d'un ou plusieurs coups à la tête, ainsi que chaque KOT, doit être enregistré par le délégué

 

Les mesures de protection ci-dessus s'appliquent également en cas d'élimination du compétiteur lors d'une séance d'entraînement. L'entraineur est chargé d'informer la fédération compétente qui appliquera ces règlements. 

 

Si un compétiteur reçoit un coup à la tête après un ordre "break" ou "stop" et est déclaré "hors combat" après les secondes de comptage, il sera déclaré vainqueur par Disqualification. Même s'il est déclaré vainqueur du combat par DISQUALIFICATION, il doit rester sans combat comme indiqué dans la section "coups à la tête".

 

Tout compétiteur qui reçoit un coup à la tête sans perte de conscience, et qui est déclaré perdant par Knock Out ou KOT, ne sera pas autorisé à participer à un entraînement ou à des compétitions de sports de contact pendant une période d'au moins 30 jours

 

Si un compétiteur est inconscient pendant moins d'une minute, il ne sera pas autorisé à participer à un entraînement ou à des compétitions sportives de contact pendant une période d'au moins trois mois.

 

Si un compétiteur reste inconscient pendant plus d'une minute, il ne sera pas autorisé à participer à un entraînement ou à des compétitions de sports de contact pendant une période d'au moins six mois.  

TECHNIQUES ET COMPORTEMENTS INTERDITS

  • Frapper le genou avec le tibia, à l'avant et à l'arrière du genou.

  • Appuie sur les boutons de manchette à l'arrière.

  • Attaquez la gorge, le bas de l'abdomen, les reins, le dos, les genoux, l'aine et l'arrière de la tête ou du cou.

  • Ne pas avoir en sa possession les protections nécessaires pour engager le combat.

  • Attrapez la jambe de l'adversaire.

  • Frapper la cuisse, le genou et le tibia avec l'avant de la jambe ou du genou.

  • Frapper avec la jambe circulaire sur la hanche.

  • Tourner, soulever ou déplacer l'adversaire d'un côté à l'autre.

  • Ne pas être dans le coin du ring au début du combat.

  • Utilisez le coude, les épaules, les pouces, les pouces, la tête pour frapper.

  • Balayage au-dessus de la cheville.

  • Tourner le dos à son adversaire, s'enfuir, courir, courir, se jeter au sol, s'accrocher à son adversaire, techniques aveugles, lutter ou baisser la tête sur son adversaire.

  • Attaquez l'adversaire qui est pris au piège dans les cordes.

  • Attaquer un adversaire qui tombe au sol ou qui est à terre, c'est-à-dire lorsqu'un adversaire touche le sol avec les mains ou les genoux.

  • Quitter le ring lors d'un combat.

  • Continuez à taper après la commande STOP ou BREAK, ou après que le gong ou la cloche sonne.

  • Huiler le corps ou le visage.

  • Utilisez les cordes du ring en les saisissant ou en les projetant pour frapper l'adversaire.

  • Saisir la tête pour frapper de l'autre main.

  • Frapper ou étrangler avec l'avant-bras.

  • Poussez l'adversaire.

  • Frapper avec le gant ouvert ou avec l'intérieur du gant.

  • Frapper les cordes ou les utiliser de façon inappropriée.

  • S'accrocher inutilement à son adversaire.

  • Saisir ou tenir les bras de l'adversaire ou abaisser les bras de l'adversaire pour frapper.

  • Ne prenez pas de recul après la commande BREAK.

  • Cracher intentionnellement sur l'adversaire ou cracher dans la bouche.

  • Faites des projections avec vos mains, hanches, genoux, etc.

  • La violation des règles ou des règlements peut, selon la gravité, entraîner un avertissement, un point vers le bas ou une disqualification. .

TECHNIQUES INTERDITES LES PLUS COURANTES À PRENDE EN CONSIDÉRATION

  • Frappe deux genoux sur la poignée ou clinch.

  • S'accrocher sans coller de genoux pour verrouiller l'adversaire.

  • Utilisez la poignée ou le clinch pour faire des projections ou déplacer le compétiteur.

AVERTISSEMENTS AUS ENTRAÎNEURS

  • Vêtements inappropriés.

  • Utilisez un ton aigu pour donner des instructions aux concurrents.

  • Tapez dans vos mains pendant le combat.

  • Provoquer continuellement d'adversaire.

  • Frapper le ring avec la main ou avec n'importe quel objet.

  • Attaquer verbalement un officier, un arbitre ou un juge sur le ring ou hors du ring.

  • Critiquer la décision d'un arbitre ou d'un juge au cours d'un combat.

  • Le fait de pousser, d'attraper, d'attaquer ou même de tenter de pousser un arbitre, un juge ou un officiel hors du ring ou de la zone de compétition sera un motif d'expulsion.

Règles spéciales EHK-1

Les poignées pour l'exécution des genoux sont supprimées, de sorte que le compétiteur peut frapper autant de genoux qu'il le souhaite, mais sans aucun type de prise.

Le casque est enlevé pour les soirées et l'once de gants est portée à 12 onces.